Dictionnaire Étymologique de l'Ancien Français
Zurück zur Suche

Bibliographie

VKRom Volkstum und Kultur der Romanen. Sprache, Dichtung, Sitte, Vierteljahresschrift, Hamburg (Hansischer Gildenverlag) 1928-1944; [= FEW Volkst].

VMNW Vroegmiddelnederlands woordenboek 1200-1300, W. J. J. Pijnenburg, K. H. van Dalen-Oskam – K. A. C. Depuydt – T. H. Schoonheim et al., Leiden (Inst. Ned.-Lex.) 2001. Exploite un corpus clos (Corpus M. Gysseling) de doc. litt. et non-litt. conservés dans des mss. du 13es. Accessible sur le site inl. nl. Plus étendu du point de vue chronologique: → VerVer.

VMortAnW Li vers de le mort, anon. (attr. à Robert le Clerc (d’Arras), ob. 1272/73), vers octosyll.; art. 1266 (ou début 1267); éd. composite basée sur
BN fr. 375 [pic. 1289 n.st.] (A), complété par
Pavia Univ. Aldini 219 (130.E.5, 108) [déb. 14es.] (P) consulté par le biais d’une copie,
BN fr. 12615 [art., 1e partie 4eq. 13es.] (N); p. p. C. A. Windahl, Li vers de le mort, Lund (Malmström) 1887; [= TL VdlMort; Boss 3540]. Texte seul réimprimé par C. Donà, I Versi della Morte, Parma 1988. Étude lex.: T. Matsumura MélGoosse 165-176.

VMortAnB id.; même ms. de base, P et T (appelé N) en var.; p. p. A. Brasseur – R. Berger, Robert le Clerc d’Arras. Les vers de la Mort, Genève (Droz) 2009 (T.L.F. 600). C.r. Beretta MedRom 34,435-437.

VMortHélW Vers de la Mort, poème de propagande allégorique (la mort jouant le rôle d’un seigneur féodal) contre la vie mondaine par Hélinand de Froidmont, moine cistercien, en 50 strophes dites ‘d’Hélinand’: douze vers octosyll. rimés aabaabbbabba; pic. (Beauvaisis) ca. 1196 (entre 1193 et 1197); mss.
BN fr. 23112 [pic. 2em. 13es.] (A1),
Tours 136 [rec. fact., pièce 28, fo201, 13es.] (T1) fragm.,
Bern 113 [bourg., qqs. traits pic., fin 13es.] (T2) semble complémentaire à T1 selon l’éd. n’ayant pas vu les mss.,
Monte Cassino 209 [2em. 13es.?] (A2),
Torino Bibl. naz. L.V.32 [wall. ca. 1300] (A3),
BN fr. 12483 [mil. 14es.] (A4),
BN fr. 19531 [pic. 2em. 13es.] (B1),
BN fr. 25408 [agn. 1267] (B2),
BN fr. 1444 [pic.mérid. fin 13es.] (B3),
Chantilly Musée Condé 474 (1330) [lorr. fin 13es.] (B4),
BN fr. 1593 [frc., faibles traits lorr. fin 13es.] (C1),
Ars. 5201 [bourg.sept. ou lorr. 3et. 13es.] (C2),
BN fr. 19530 [fin 13es.] (D1),
BN fr. 23111 [frc. fin 13es.] (D2),
BN fr. 423 [lyonn. déb. 14es.] (D3),
BN fr. 24429 [déb. 14es.] (D4),
Vat. Reg. lat. 1682 [2eq. 14es.] (D5),
BN lat. 14958 [13es.] (D6),
Bruxelles Bibl. roy. 9411-26 [pic. ca. 1300] (E1) 9413,
BN fr. 837 [frc. 4eq. 13es.] (E2),
Pavia Univ. Aldini 219 (130.E.5, 108) [déb. 14es.] (E3),
BN fr. 2199 [traits lorr. 3eq. 13es.] (E4),
BN fr. 1807 [orl. (Blois) 1ert. 14es.] (F1),
Madrid Bibl. nac. 9446 [norm. mil. 13es.] (F2), ms. fragm.
Heidelberg Cod. Heid. 1240 [lorr.sept. 2et. 13es.] vers 8,1-18,8 et 42,11-50,8; p. p. F. Wulff – E. Walberg, Les vers de la mort par Hélinant, Paris (Firmin Didot) 1905 (SATF); [= TL Helinant; FEW Hélinant et Helinand; cf. Dean 609]. Éd. ‘critique’ très travaillée, aux modifications tacites; à peine utilisable; ms. de base prob. A1. [Réimpr. de l’éd. W par W. D. Paden dans Allegorica (TAMU, College Station) 3 (1978) 63-103.]

VMortHélD id.; fragm. Heidelberg p. p. Stephen Dörr – Karin Zimmermann, “Die Heidelberger Fragmente der Vers de la Mort”, ZfSL 117 (2007) 113-132.

VMortHélM id.; essentiellement basé sur le ms. BN fr. 23112 et BN lat. 14958; p. p. D. M. Méon, Vers sur la mort par Thibaud de Marly, Paris [1823 et] (Crapelet) 1835; [= TL Thib. d. Marly V. s. l. M. (aussi Thib. de...)]. Aux p. 11-14 se trouve la fin de ThibMarly, v. → ThibMarlyM, p. 65-71 TroisMortsSeC.

VRo Vox Romanica. Annales Helvetici explorandis linguis Romanicis destinati, Zürich (Niehans) 1936-1939; Zürich (Rentsch) 1940-1945/46; Bern [puis Tübingen – Bâle] (Francke) 1947–.

VäänänenIntro V. Väänänen, Introduction au latin vulgaire, Paris (Klincksieck) [1963] 1964 (Bibl. fr. et rom. A.6).

VäänänenIntro3 id., 31981 et réimpr.

VäänänenRécr V. Väänänen, Recherches et récréations latino-romanes, Napoli (Bibliopolis) 1981. Articles réimpr. et études nouvelles.

VaillantD Jehan Vaillant, poèmes en octosyllabes et pièce en prose; entre 1445 et 1470; manuscrits en partie utilisés:
BN fr. 1642 [ca. 1500],
BN fr. 2230 [mil. 15es.],
BN fr. 2264 [2em. 15es.],
BN fr. 25553 [16es.],
BN nfr. 6639 [ca. 1480],
Ars. 3523 [fin 15es.],
Valenciennes 417 (398) [2em. 15es.],
Berlin Staatsbibl. Phillipps 1928 (anc. Cheltenham Phillipps 1928) [2em. 15es.],
Dresden Oc 68 [16es.],
Den Haag KB 71.E.49 [fin 15es.],
BN fr. 2375 [16es.],
BN fr. 5699 [2em. 15es.],
Poitiers 215 (179) [fin 15es.],
Ars. 3059 [fin 15es.],
BN fr. 1719 [16es.],
BN fr. 1722 [16es.],
BN fr. 9223 [2em. 15es.],
BN fr. 25458 [ca. 1440],
BN fr. 1104 [15es., copie de BN fr. 25458],
BN nfr. 15771 [qqs. traits pic., 2em. 15es.],
Carpentras 375 (L.371) [15es.],
Soissons 203 (189C) [16es.],
Berlin Staatsbibl. KK 78 B 17 (Hamilton 674) [Paris 2em. 15es.],
BL Harl. 6916 [16es.],
BL Lansdowne 380 [ca. 1500],
Firenze Bibl. naz. Magl. XIX.176 [16es.]; p. dans → PChastTPerD p. 113-225. Il n’est pas entièrement exclu que Jehan Vaillant et Pierre Chastellain ne soient qu’un seul personnage.

ValMaxSim/Nic Valerius Maximus, Memorabilium factorum et dictorum libri IX, traduit par Simon de Hesdin (livre I-VII iiii) et par Nicolas de Gonesse (l. VII v - IX), prose; dates: livre I 1375; II 1377; III-VII iiii: 1383; Nic: VII v - IX: 1400-1401; mss.
BN fr. 282 [1401] (Simon et Nicolas),
Jena El. f. 87 [Paris ca. 1385] (Simon),
Jena El. f. 88 [Bourg.mérid. ca. 1480] (Nicolas),
Leiden Univ. BPL 2552: 16/1 [2em. 15es.] fragm. ch. VI iii (Simon), etc., v. Éc. des Ch. ‘elec’ no17; [= Boss 5962; Spec 45,247]. Gdf cite l’éd. 1485. ÷

ValetAiseN Du Valet qui d’aise en malaise se met (par un mariage qu’il ne peut pas financer), fabliau, vers octosyll.; pic. 3et. 13es.; ms. unique
BN fr. 12603 [pic. ca. 1300]; p. dans → NoomenFabl 8,319-338 (no100).

ValetAiseF id.; p. p. W. Foerster, “Du vallet qui d’aise a malaise se met”, JREL 13 [N.F. 1] (1874) 281-307; [= TL Du Vallet]. Contient aussi → SalutEnfbF.

ValetAiseM id.; dans → MontRayn 2,157-70.

Valkh M. Valkhoff, Étude sur les mots français d’origine néerlandaise, Amersfoort (Valkhoff) 1931; [= FEW Valkh].

Vallesia Vallesia. Revue annuelle du Valais..., Sion 1946–.

VarinAdm P. Varin, Archives administratives de la ville de Reims. Collection de pièces inédites pouvant servir à l’histoire des institutions dans l’intérieur de la cité, 3 tomes en 5 vol. et Table, Paris (Crapelet) 1839-1853; [= FEW Varin (Arch. adm.)]. T. I,[1], 1839; t. I,2, 1839; t. II,1, 1843; t. II,2, 1843; t. III, 1848; la Table générale des matières par E. Amiel, 1853, couvre aussi VarinLég. Gdf: ‘Arch. admin. de Reims’.

VarinLég P. Varin, Archives législatives de la ville de Reims, I, Coutumes, Paris (Crapelet) 1840, II 1 et 2, Statuts, 1844-1847, IV, 1852, Table générale des matières, Paris (Lahure) 1853; [= FEW Varin (Arch. législ.)]. La Table couvre aussi VarinAdm. Gdf: ‘Arch. législ. de Reims’.

VarvaroSorn A. Varvaro, Vocabolario etimologico siciliano, con la collaborazione di R. Sornicola, 1, A-L, Palermo (Centro di St. fil. e ling. sic.) 1986–; Suppl. per la consult. del primo vol., 1986; ‘Fascicolo di saggio’, rabba-ruzzulari par R. Sornicola, Palermo (Centro St. Ling. Fil. Sic.) 1975.

Vasmer M. Vasmer, Russisches etymologisches Wörterbuch, 3 vol., Heidelberg (Winter) 1950-1958.

VégèceAnL Végèce (Vegetius), De re militari, trad. anon., Art de chevalerie, prose; 1380; ms. de base
Bruxelles Bibl. roy. 11046 [1ert. 15es.] (B), en var.
Torino Bibl. reale Saluzzo 188 [ca. 1410] (T); p. p. L. Löfstedt et al., Le livre de l’Art de chevalerie de Vegesce, Helsinki (Suom. Tiedeak.) 1989 (Ann. Ac. Sc. B 236). Cp. → JMeunVég; JPriorat; JVignayVég.

VégèceAn2 id., autre version anon., fragm. (Vegetius IV 25-41); déb. 14es. (?); ms.
Udine Arch. di St. framm. 158 [déb. 14es.] (un feuillet); voir C. Scalon, Libri scuole e cultura nel Friuli medioevale. Membra disiecta dell’Archivio di stato di Udine, Padova (Antenore) 1987, 218.

VégèceAn3 id., autre version anon. en prose; ca. 1280 ?; ms.
Wolfenbüttel Herzog August Bibl. Cod. Blank. 111 [déb. 14es.],
Peterburg RNB Fr.F.v.IX.1 [Acre ? ca. 1280 ?]; cf. C. Allmand, De re militari, Cambridge 2011, et Éc. des Ch. ‘elec’ no17. Inédit.

VégèceRichT id., traduit en prose par un certain Richard (mastre Richard); agn. prob. (1271-) 1272 (après 1265); ms.
Cambridge Fitzwilliam Mus. Marlay Add. 1 [agn. 4eq. 13es.]; inédit dans l’ensemble; description avec qqs. extraits p. p. L. Thorpe, “Mastre Richard. A thirteenth-century translator of the ‘De re militari’ of Vegetius”, Script 6 (1952) 39-50; 7 (1953) 120-121; [= AND Veg; AND Veg1 correspond à une thèse malheureusement non publiée: L. K. Carley, The Anglo-Norman Vegetius, Nottingham 1962. Dean 389].

Venckeleer T. Venckeleer, Rollant li proz. Contribution à l’histoire de quelques qualifications laudatives en français du moyen âge, thèse Strasbourg 1974, Lille – Paris (Champion) 1975.

VendryesLex J. Vendryes, Lexique étymologique de l’irlandais ancien, Dublin (Inst. Adv. St) – Paris (CNRS) 1959 (A) [réimpr. 1981]; 1960 (M-P); continué par E. Bachellery, 1974 (R,S), E. Bachellery et P.-Y. Lambert, 1978 (T,U); [1980] 1981 (B); 1987 (C); 1996 (D).

VengAlE Le vengement Alixandre par Gui de Cambrai, sorte de continuation d’AlexPar, alex.; flandr. ca. 1190; ms. de base
BN fr. 786 [tourn. ca. 1285] (H), en var.
BN fr. 15094 [cette partie fin 14es.] (D),
BN fr. 25517 [pic. 2em. 13es.] (G),
BN fr. 375 [pic. 1289 n.st.] (I),
BN fr. 24366 [pic. 2em. 13es.] (J),
BN fr. 792 [frc. 2em. 13es.] (K),
BN fr. 789 [pic. 1280] (L), le ms.
Parma Pal. 1206 [It. 14es.] (F) fusionne cette version avec → VenjAl; p. p. B. Edwards, Gui de Cambrai, Le vengement Alixandre, Princeton N.J. (Univ. Press) 1928 (Elliott Monogr. 23; réimpr. Nendeln, Kraus); [= TL Gui de Cambrai Veng. Alix. et Veng. Alix. Gui de Cambrai; FEW VengAl].

VengRagR La vengeance Raguidel, roman arthurien par Raoul de Houdenc, vers octosyll.; qqs. traits de l’Ouest et du Nord(-Est), déb. 13es.; ms. de base
Nottingham Univ. WLC.LM.6 [pic. 4eq. 13es.] (M), v. 6017-6108 et var. tirés de
Chantilly Musée Condé 472 (626) [hain. 3et. 13es.] (A), en var.
BN nfr. 1263 [fragm. 1bis: mil. 13es.] (B) v. 3488-3637,
BN fr. 2187 [fo155ro: 13es.?] (C) fragm.; p. p. G. Roussineau, Raoul de Houdenc, La vengeance Raguidel, Genève (Droz) 2004 (T.L.F. 561).

VengRagF id.; ms. de base A p. p. M. Friedwagner, La Vengeance Raguidel, Halle (Niemeyer) 1909 (Raoul von Houdenc sämtliche Werke 2); [= TL Veng. Rag.; FEW Houdenc et VengRag]. Reste utile pour certaines variantes.

VengRagH id.; ms. A p. p. C. Hippeau, Raoul de Houdenc, Messire Gauvain ou La Vengeance de Raguidel, Paris (Aubry) 1862 (Coll. des Poètes fr. du m. â. 5); [= TL Veng. Rag.1]. Édition éclectique inutilisable. Cité par Gdf sous le titre de ‘Gauvain’, aussi ‘Geste d’Alix.’.

VengRagP id.; ms. de base M, les autres en var.; publication électronique par May Plouzeau, sur un site de l’université d’Ottawa, en 2002.

VengRagW id.; ms. de base M; p. p. E. E. Wilson, La Vengeance Raguidel, thèse Chapel Hill 1966 (Univ. Microfilms 67-1068). Remplacé.

VenjAlH La Venjance Alixandre, sorte de suite à → Alex (Par) où un fils fabuleux venge la mort d’Alexandre, en alexandrins, par Jehan le Venelais (plutôt que ‘le Nevelon’); [fin 12es.]; ms. de base
BN fr. 24365 [1em. 14es.] (M), en var.
BN fr. 1590 [1em. 14es.] (S),
Oxford Bodl. Bodley 264 [fo1-209 pic. 1338] (P),
BN fr. 790 [mil. 14es.] (Q),
BL Roy. 19 D.I [Paris? ca. 1335, aux traits pic.] (X),
BN fr. 791 [fin 14es.] (N),
BN fr. 1375 [15es.] (O), pour le ms. Parma v. → VengAl; p. p. E. B. Ham, Jehan le Nevelon, La Venjance Alixandre, Princeton (Univ. Press) – Paris (PUF) 1931 (Elliott Monogr. 27); [= TL Jeh. le Nevelon Venj. Alix. et Venj. Alix. Jeh. le Nevelon; Boss 951; Hol 937]. Texte ‘authentique’ impossible à définir; datation du vocabulaire souvent d’après les mss. Mise en prose → AlexPr3. Cinq traitements du sujet ont été réunis dans E. B. Ham, Five versions of the Venjance Alixandre, Princeton (Univ.) – Paris (PUF) 1935 (Ell. Monogr. 34); [= TL Venj. Alix. Ham].

VenjAlS id.; même ms. de base; p. p. O. Schultz-Gora, Die Vengeance Alixandre von Jehan le Nevelon, Berlin (Ebering) 1902; [= TL Venj. Alix. Jeh.; Boss 950; Hol 936].

VenjAlxH id.; ms.
BL Roy. 19 D.I [Paris? ca. 1335, aux traits pic.] (X); p. p. E. B. Ham, Textual criticism and Jehan le Venelais, Ann Arbor (Univ. of Mich. Press) 1946.

VenjNSa/b.../S Venjance nostre Seigneur ou Prise de Jerusalem ou Estoire de Vespasien (Vaspasien), poème sur la destruction de Jérusalem par Titus, en laisses d’alexandrins essentiellement rimés, de longueur très variable (1200 à 3400 vers) selon les mss. (-versions); ca. 1200 (?); ms.
BN fr. 1374 [frpr. ca. 1260] (A),
BL Add. 10289 [norm. prob. 1280] (I),
BN fr. 1553 [pic. 1285 n.st.] (B),
BN fr. 20039 [lorr. fin 13es.] (C),
BN fr. 25439 [Est fin 13es.] (D),
Ars. 3516 [art. 1267] (E),
Ars. 5201 [bourg.sept. ou lorr. 3et. 13es.] (F),
Torino Bibl. naz. L.II.14 [pic. (Origny) 1311] (G),
Torino Bibl. naz. L.IV.5 [Mons? fin 15es.] (H),
BL Roy. 16 E.VIII [agn. fin 13es.] (K) ; extraits p. p. W. Suchier, “Ueber das altfranzösische Gedicht von der Zerstörung Jerusalems”, ZrP 24 (1900) 161-198; 25,94-109; 256. Cp. la version occ., La prise de Jérusalem, RLaR 32-33.

VenjNSaG id.; ms. A, qqs. var. des autres mss.; p. p. L. A. T. Gryting, The oldest version of the twelfth-century poem La venjance nostre Seigneur, s.l. [Ann Arbor] (Univ. of Mich. Press) 1952 (The Univ. of Mich. Contrib. in Mod. Philology 19); [= TL Venj. NSeigneur; FEW VenjSeigneur; Boss 6597]. C.r. Woledge RoPh 8 (1954/55) 155-157.

VenjNSfB id., version du ms. F; 13es.; p. p. M. S. G. Buzzard, Cest li romanz de la vanjance que Vaspasiens et Tytus ses fiz firent de la mort Jhesucrist, thèse Univ. of Colorado [at Boulder] 1970 (UMI 70-23.694).

VenjNShG id., version du ms.
Torino Bibl. naz. L.IV.5 [Mons? fin 15es.]; p. p. A. Graf, Roma nella memoria e nelle immaginazioni del medio evo, 2 vol., Torino (Loescher) 1882-1883, 1,429-460 (Appendice C); [= TL Veng. Jes.].

VenjNSPr1/2/3/4/5 id., versions en prose, v. A. Micha, “La légende de l’empereur malade et de la Vengeance du Sauveur dans les récits en prose française”, MélLods p. 433-446.

VenjNSPr1F id., version traduisant Cura sanitatis Tiberii, mss. famille D; 1em. 13es.; ms. de base
BL Harl. 2253 [agn. ca. 1340] (D), en var.
BL Egerton 2710 [agn. mil. 13es.] (D1),
BN fr. 19525 [agn. fin 13es.] (D2),
Aberystwyth Nat. Libr. 5028C [agn. fin 14es.] (D3),
Cambridge Univ. Add. 2751(8) [fin 13es.] (D4) fragm.; p. dans → VenjNSPr2F p. 52-64 (‘D’); [= Dean 502].

VenjNSPr2F id., version basée sur la Cura et élargie; 13es.; ms. de base
BN fr. 23117 [1e partie fin 13es.] (C), en var.
BN fr. 17229 [2em. 13es.] (C1),
BN fr. 413 [ca. 1400] (C2),
Oxford Queen’s Coll. 305 [Fr. 2em. 15es.] (C3); p. p. A. E. Ford, La vengeance de Nostre-Seigneur, Toronto (Pontif. Inst. Mediaev. St.) 1993, p. 35-51 (‘Family C’).

VenjNSPr3M id., version marquée par → SGraaliiJos; 13es.?; ms.
BN fr. 187 [It. mil. 14es.] (G); p. p. A. Micha dans → MélLejeune (1969) p. 1291-1298; [= TL Venj. NSeigneur M]. Nombre de corr. à cette éd. dans les ‘var.’ de l’éd. F.

VenjNSPr3F id.; p. dans → VenjNSPr2F p. 139-149 (‘G’). Note les divergences par rapport à l’éd. M.

VenjNSPr4F id., version ‘Saint Pierre’ selon l’incip. du ms. F7: Saint Pierre s’en vint en la cité de Romme; 13es.; ms. de base
BN nfr. 13521 [fin 13es.] (F), autres mss., en partie en var.:
BN fr. 1850 [partie fr. Est 2eq. 13es.] (F1),
Lille Bibl. mun. 190 (130) [1em. 14es.] (F2),
BN fr. 25549 [15es.] (F3),
BN fr. 1555 [déb. 15es.] (F4),
Bruxelles Bibl. roy. 10574-85 [composite, cette partie 3et. 14es.] (F5),
Ars. 5366 [1447/1448?] (F6),
BN fr. 969 [15es.] (F7),
BN fr. 12445 [15es.] (F8),
Bruxelles Bibl. roy. 10394-414 [pic. 1em. 15es.] (F9),
Salins 12 [bourg. frcomt. 1erq. 15es.] (F10) fo203 et 207vo-217vo,
BN Moreau 1718 [copie 18es.] (F11) copie de F,
BN fr. 1768 [1em. 14es.] (F13),
Cambrai 256 (246) [pic. déb. 14es.] (F14),
Ars. 2071 [1383 n.st.] (F15),
BN fr. 25533 [16es.] (F16),
Oxford Bodl. Fairfax 24 [agn. fo37ro et 41ro-46ro mil. 14es.] (F17); p. dans → VenjNSPr2F p. 74-138 (‘F’).

VenjNSPr5F La venjance Nostre-Seigneur, version en prose basée sur → VenjNSa, dite ‘Japheth’; 14es.; ms. de base
Grenoble 468 (cat. 50) [14es.] (A), en var.
Valenciennes 541 (495) [15es.] (A1),
Bern A.260 [15es.] (A2),
BN fr. 981 [15es.] (A3),
Kraków Univ. gall. qu. 159 (anc. Berlin) [traits pic. 3et. 15es.];
BL Add. 32090 [1445] (A4),
BN nfr. 1357 [15es.] (A5),
Besançon 588 [ca. 1500] (A6),
BN fr. 12481 [15es.] (A7),
Bruxelles Bibl. roy. IV 509 (anc. Cheltenham Phillipps 3657) [ca. 1480] (A8),
Chantilly Musée Condé 38 (898) [15es.] (A9),
BN fr. 24438 [ca. 1500] (A10),
BN fr. 1370 [15es.] (A11),
BN fr. 979 [mil. 15es.] (A12),
Lyon Bibl. mun. 864 (768) [frcomt. 1450] (A13),
Salins 12 (P.11) [bourg. frcomt. 1erq. 15es.] (B) fo257ro-281ro,
Ars. 2114 [15es.] (B1),
Lyon Bibl. mun. 1235 (1107) [15es.] (B2),
BN fr. 17061 [15es.] (B3),
Lyon Bibl. mun. 918 (815) [15es.] (B4),
Vat. Reg. lat. 1728 [4eq. 15es.] (B5),
Carpentras 472 (L.464) [3et. 15es.] (B6),
BN fr. 2273 [15es.] (B7); p. p. A. E. Ford, La vengeance de Nostre-Seigneur. The Old and Middle French prose versions: The version of Japheth, Toronto 1984 (Pontif. Inst. of Med. St. 63); [= TL Venj. NSeigneur F].

VenjNSPr6F id., autre version de la Cura; 13es.; ms.
Dublin Trinity Coll. I.5.19 (951) [fo1-154 pic. 3et. 13es., 154-158 it. 1em. 14es.] (E); p. dans → VenjNSPr2F p. 65-73 (‘E’).

VenjNSPr7F id., version tirée de Nathanis Judaei legatio; 13es.; ms.
BL Egerton 613 [fo21ro-25ro agn. mil. 13es.] (I); p. dans → VenjNSPr2F p. 195-205 (‘I’).

VenjNSPr8F id., version tirée de la Legenda Aurea; 15es.; ms. de base
BL Roy. 16 G.III [1479] (H), en var.
BN fr. 181 [15es.] (H1); p. dans → VenjNSPr2F p. 150-194 (‘H’).

VenusF Dit de Venus la deesse d’amor, vers alex.; pic. 2et. 13es.; ms.
Ars. 3516 [art. 1267]; p. p. W. Foerster, De Venus la deesse d’amor, Bonn (Cohen) 1880; [= TL Venus; Boss 2786]. Cp. → DieuAmL; VraiChimL (source de Venus); cf. R 45,205.

VerCoulK Li ver de Couloigne; pic.orient. ca. 1250; ms. de base
BN fr. 12471 [art. fin 13es.], en var. ms.
BN fr. 2162 [pic. mil. 13es.]; p. p. H. Kleineidam, Li ver de Couloigne. Du bon ange et du mauves. Un ensaingnement, München (Hueber) 1968 (Beiträge zur romanischen Philologie des Mittelalters 3), p. 7-65; [TL Ver de Couloigne concerne aussi → BonAngeK, EnsaingnK; = Boss2 5881].

VerHand J. Verdam, Middelnederlandsch handwoordenboek, ‘s Gravenhage (Nijhoff) [1911]. Cf. → VerWub.

VerKleij J. Verdam, Middelnederlandsch handwoordenboek. Supplement, p. p. J. J. van der Voort van der Kleij, Leiden – Antwerpen (Nijhoff) 1983. Suppl. à → VerWub.

VerVer E. Verwijs, J. Verdam, F. A. Stoett et al., Middelnederlandsch woordenboek, 9 vol., ‘s Gravenhage (Nijhoff) 1885-1971; suppléments; [= FEW MndlWb]. Cite comme ‘mnéerl.’ aussi le dict. de Kiliaan qui exploite → Est: attention. Pour le 13es. compléter par → VMNW.

VerWub J. Verdam, Middelnederlandsch handwoordenboek. Onveranderde herdruk en van het woord sterne af opnieuw bewerkt door C. H. Ebbinge Wubben, ‘s Gravenhage (Nijhoff) 1932 [réimpr. 1956]. Contient des matériaux datant d’avant 1550. Réimprime et révise partiellement → VerHand.

VerfLex W. Stammler – K. Langosch, Die deutsche Literatur des Mittelalters. Verfasserlexikon, 5 vol., Berlin (de Gruyter) 1933-1955.

VerfLex2 id., 2e éd., p p. K. Ruh – B. Wachinger et al., 12 vol., Berlin (de Gruyter) 1977-2006.

VergierArbreL Li romans du vergier et de l’arbre d’amors, allégorie où l’amour est comparé à un arbre, en vers octosyll.; traits pic. 1em. 14es.; ms. unique
BN fr. 847 [fo204-210: 1em. 14es.]; p. p. A. Långfors, “Li Romans du Vergier et de l’Arbre d’Amors”, NM 29 (1928) 3-33; [= TL Vergier et Arbre d’Am.; Boss 2792].

VermBeitr Romanische Etymologien, p. p. H. Meier – W. Roth, t. 1: Vermischte Beiträge I, Heidelberg (Winter) 1968. [T. 2: → BorkQuatere.]

VerriestHain L. Verriest, Corpus des records de coutumes et des lois de chefs-lieux de l’ancien comté de Hainaut, Mons – Frameries (Union des Impr.) 1946 (Sources de l’Hist. du Droit rur.); Introduction au corpus..., t. 1 [seul paru], 1946 (Inst. médiév.).

VialGraal G. Vial, Le conte du Graal. Sens et unité. La première continuation. Textes et contenu, Genève (Droz) 1987 (Publ. rom. et fr. 178). Concerne Perc et ContPerc1.

ViandTaillnP Viandier Taillevent, recueil de recettes culinaires, largement identique à → ViandVal, mais un peu plus développé; attribué à tort à Guillaume Tirel dit Taillevent, maître queux de Charles V; ca. 1380 (?); ms. (N)
BN fr. 19791 [av. 1392]; p. p. J. Pichon – G. Vicaire, Le Viandier de Guillaume Tirel dit Taillevent, Paris (Techener) 1892, et Supplément au Viandier de Taillevent, Paris (Techener) 1892 (paginé 181-300), réimpr. photomécanique (en bouleversant l’ordre des pièces et la pagination, sans respect pour la recherche) et augm. d’une reproduction photomécanique du ms. de → ViandVal (par S. Martinet), Genève (Slatkine) 1967; [= TL Viandier Taillevent; Boss 5611; Hol 413; 414], texte N p. 3-34. Autres mss.
Saint-Lô Arch. dép. [«Journal de la Recepte», 1454] (détruit par la guerre en 1944), et mss. M, V, v. ci-dessous; les éditeurs énumèrent 15 éd. de ca. 1490 (celle-ci éd. p. 143-199, anc. p. 45-101) à 1604. L’éd. imprime aux p. 203-209 (anc. 105-111) des ajouts de l’éd. Pierre Gaudoul de ca. 1520.

ViandTaillnS id.; p. dans → ViandValS, interlinéaire (‘BN’).

ViandTaillmP id.; ms.
Maz. 3636 (1253) [av. 1451]; parties de ce ms. (M) qui manquent à N p. dans → ViandTaillnP p. 37-42.

ViandTaillmS id.; p. dans → ViandValS, interlinéaire (‘MAZ’).

ViandTailloV id.;
Orléans Bibl. mun. fragm. [fin 14es.] correspondant à → ViandTaillnP p. 17-20 et 25-29; p. p. A. de Villaret, “Une épave culinaire du XIVe siècle”, Rev. des questions hérald., archéol. et hist. 2 (1899/1900) 440-450; 500-512. Le ms. semble avoir été déposé aux Arch. dép. du Loiret (Orléans), détruit en 1940, mais il n’en existe aucune trace ni avant ni après cette date (renseignement de l’archiviste).

ViandTaillv1P id.; recueil encore plus développé, donnant un texte meilleur que N, proche de → ViandVal, contenant plus de recettes, mais en omettant aussi; ms.
Vat. Reg. lat. 776 [mil. 15es.] (V); p. dans → ViandTaillnP p. 73-110 (anc. 213-250). Cp. → ViandTaillv2P.

ViandTaillv1S id.; p. dans → ViandValS, interlinéaire (‘VAT’).

ViandTaillv2P Recueil de recettes concernant des vins malades et des «entremetz de paintrerie», faisant suite au Viandier Taillevent proprement dit (ViandTaillv1); l’attribution à Taillevent est très douteuse; ca. 1400; p. dans → ViandTaillnP p. 111-136 (anc. 251-276).

ViandTaillv2S id.; p. dans → ViandValS, interlinéaire (‘VAT’).

ViandTaillViv id., version modifiée dans l’ordre des recettes et du contenu, titre: Chie commenche un vivendier; 1em. 15es. (?); ms.
Kassel Landesbibl. 4o Ms. med. 1 [fo154ro-164vo pic. 2eq. 15es.] ms. composite; non publié (il existe une éd. dact. par B. Laurioux).

ViandValS Recueil de 131 recettes culinaires, appelé Viandier valaisan; traits pic. (Beauvaisis?) fin 13es.; ms.
Sion Bibl. cant. S.108 [fin 13es.]; p. p. T. Scully, The Viandier of Taillevent. An edition of all extant manuscripts, Ottawa (Univ. Press) 1988; [= TL Viandier Taillevent S]. Contient ViandValS, ViandTaillnS, ViandTaillmS, ViandTaillv1S et ViandTaillv2S: impression synoptique interlinéaire. Bonne éd., rares err. (23, l.6 val: etre l. estre; 36,2 blancs l. blans; 70,5 bouillir l. boillir [< éd. A]). Pour des rédactions plus développées v. → ViandTaill et Menag. Une reprod. photoméc. du ms. de Sion se trouve dans la réimpr. de → ViandTaillnP p. 231-252.

ViandValA id.; p. p. P. Aebischer, “Un manuscrit valaisan du Viandier attribué à Taillevent”, Vallesia 8 (1953) 73-100; [= Boss 7063]. Transcription peu fiable.

Viand cp. → EnsViand, Menag et RecCul.

ViardPar J. Viard, Documents parisiens du règne de Philippe VI de Valois (1328 - 1350), 2 vol., Paris (Champion) 1899-1900. Doc. (à partir de 1328) concernants l’histoire de Paris, tirés de registres. Le DEAF utilise un mémoire de licence (1976) par Christoph J. Drüppel étudiant une partie du texte.

VieliDec R. Vieli – A. Decurtins, Vocabulari romontsch sursilvan – tudestg, Cuera (Ligia Romontscha) 1962 [réimpr. 1981]; id., Vocabulari romontsch tudestg-sursilvan, Cuera 1975 [réimpr. 1980].

VieliDecInv F. Lutz et al., Rückläufiges Wörterbuch des Surselvischen. Dicziunari invers dil romontsch sursilvan, Tübingen (Narr) 1988. Contient surtout les matériaux de → VieliDec.

VielliardBodmer Bibliotheca Bodmeriana, Catalogues, II, Manuscrits français du moyen âge, p. p. Françoise Vielliard, Cologny près Genève (Fondation Martin Bodmer) 1975; [= TL Manuscrits frç. moyen âge V].

ViergeBallS Trois ballades en l’honneur de la Vierge, I, Toutes dames aient honneur et joie (incip.), II. Aucun dient que d’amer sont espris, III. Ce fu dous fais, nobles et amoureus, vers décasyll. irrég.; pic. 1ert. 14es.; ms.
BN nfr. 7514 [hain. mil. 14es.]; p. p. Jiří [Georges] Straka, “Trois ballades en l’honneur de la Vierge”, Časopis pro moderni filologii 24 (1938) 406-421; [= Boss 4574].

ViergeGérH Chanson en l’honneur de Notre Dame, en strophes d’Hélinand, incip. Sur tous devés iestre siervie, explic. Toute li fois as cretiiens, début manque; pic. fin 13es.; ms.
Namur Arch. de l’Etat Eccl. S. Aug. Géronsart Rec.-Dép. 1354-1357 [2em. 14es.]; p. p. Albert Henry, Poème du XIIIe siècle en l’honneur de la Vierge, Mons (Dequesne) 1936 (Soc. des Bibl. belges, Mons, 39); [= TL Poème Honn. SVierge; FEW Vierge; Boss 3192 avec add. au suppl. I].

ViergeHaM Prière à la Vierge, incip. Ha! gentis mere Deu, gloriose Marie (SonetIncip 726), quatrains d’alex.; champ. (?) 2em. 13es.; ms.
BN fr. 24838 [champ. ca. 1300]; p. p. P. Meyer, “Prière en quatrains à la Vierge”, R 39 (1910) 44-53; [= TL Prière à la Vierge].

ViergeLoengeA Loenge Nostre Dame, poème en l’honneur de la Vierge, attrib. à Robert le Clerc d’Arras, incip. Largue en karité, strophes de 12 vers pentasyll.; pic. av. 1271; ms.
BN fr. 375 [pic. 1289 n.st.]; p. p. H. Andresen, Ein altfranzösisches Marienlob, Halle (Niemeyer) 1891; [= TL Marienl.].

ViergeLoengeB id.; p. p. A. Brasseur, Robert le Clerc d’Arras. Li loenge Nostre Dame, Genève (Droz) 2013 (T.L.F. 621). C. r. T. Matsumura RLiR 78, [577] 581-582.

ViergeMereM Chanson en l’honneur de la Vierge, incipit Mere au Sauveor, Qui la flor Estes de tote valor, vers à 3-7 syll.; 1em. 13es.; ms. de base
BN lat. 995 [cette partie 1em. 13es.], autre ms.
BN fr. 844 [pic. 2em. 13es.] fragm.; p. p. P. Meyer, “Chanson en l’honneur de la Vierge”, BullSATF 10 (1884) 80-83; [= TL Marienlied Bull. S A T].

ViergeTensB Poème marial de 50 vers à ca. 12 syll. sur la vie de Jésu et le Jugement dernier, incipit Le tens joyus est venu ke Nouel est nomé, quatrains rimés, à refrain; agn. av. 1240 (prob. entre 1234 et 1240); ms. unique
Shrewsbury School 7 [cette partie agn., peu après 1272]; p. p. K. Busby, “Un inédit anglo-normand”, → MélBraet 707-712.

VietorLoh W. Vietor, Die Handschriften der Geste des Loherains, Halle (Niemeyer) 1876, 134 pages. Publié comme thèse, Marburg 1875, 32 p., sans l’annexe contenant des extraits (donnés d’après des transcriptions de Bonnardot, Darmesteter, P. Meyer, J. Müller, Parker, Stengel, H. Suchier, Vietor).

VilAsnierJ Du vilain asnier, fabliau; 13es.; ms. unique
BN fr. 19152 [frc. fin 13es.]; p. dans → JohnstonOwen p. 4-5.

VilAsnierM id.; p. dans → MontRayn 5,40-42.

VilAsnierMé id.; p. dans → MénardFabl 1,19-20.

VilAsnierN id.; p. dans → NoomenFabl 8,207-214, no92.

VilAsnierR id.; p. dans → ReidFabl 1-2.

VilGousteC Vilain n’en gouste dist, formule d’ouverture de nombre de paragraphes d’un poème moralisant, le Roumans du vilain-n’en-gouste en vers octosyll.; pic. 2em. 13es.; ms. de base
BN fr. 12471 [art. fin 13es.] (P), qqs. var. de
Torino Bibl. naz. L.V.32 [wall. ca. 1300] (T); p. p. G. Caravaggi, “Vilain-n’en-gouste”, Studj Romanzi 34 (Roma 1965) 5-121; [= Boss 2703].

VilHostelF Du vilein qui n’ert pas de son osté sire, fabliau, vers octosyll., incip. D’un vilein vos dirai un conte; 13es.; p. p. L.-F. Flutre, R 62 (1936) 2-5; [= NykrogFabl 156].

VilParadisN Fabliau du Vilain qui conquist Paradis par plait, vers octosyll; 1em. 13es.; mss.
BN fr. 837 [frc. 4eq. 13es.] (A),
Bern 354 [bourg.sept. déb. 14es.] (B),
Berlin Staatsbibl. Hamilton 257 [norm. ca. 1300] (C),
BN fr. 19152 [frc. fin 13es.] (D),
Nottingham Univ. WLC.LM.6 [cette partie fin 13es.?] (G); p. dans → NoomenFabl 5,1-28, no 39.

VilParadisM id.; éd. ‘critique’ basée sur les mss. BN et Bern, p. dans → MontRayn 3,209-214; 395-402.

VilParadisR id.; ms. Berlin p. dans → RohlfsFablels 29-34.

VilVersonD Les Vilains de Verson, invective rimée (octosyll.) contre les censitaires de Verson, énumérant les cens, taxes et redevances auquels les tenanciers étaient sujets, attribué à un Estout de Goz mentionné dans le ms.; norm. 1247; ms. Saint-Lô Arch. dép. Censier de Verson (Reg. reddituum Mont Saint Michel) [contemp.] (copie BN nfr. 21822 [mil. 19es.] ?) détruit en 1944 par la guerre (reprod. du 1er fol. dans VilVersonM); p. dans → Delisle (1851) 668-673.

VilVersonL id.; p. p. A. L. Léchaudé d’Anisy dans Mém. de la soc. des antiquaires de Normandie, 2esér. t. 2 (1841?) p. 94-107. Éd. périmée.

VilVersonM id.; reprod. du 1er fol. (vers 1-76) et transcription du texte complet (par F. Dubosc, archiv.) p. dans → MuséeArchDép 1,198-205, no97. Avec une planche: no XXXIX.

VillHonB Villard de Honnecourt, espèce de livre de l’œuvre, aux textes, dessins et légendes, certains ajouts étant de la main du «maître 2» (Mr. 2; pic.mérid. ca. 1240), d’autres de la main du «maître 3» (Mr. 3; ca. 1250), d’autres encore, peu importants, de diverses mains postérieures; pic. ca. 1235 (prob. entre 1225 et 1235); ms.
BN fr. 19093 [autographe]; p. p. C.F. Barnes, The portfolio of Villard de Honnecourt, Farnham (Ashgate) 2009. Avec fac-similé couleur. Glossaire sans renvois (!) par S.L. Hahn. Cf. → BechmannVill.

VillHonH2 id; p. en fac-similé et avec étude détaillée par H. R. Hahnloser, Villard de Honnecourt. Kritische Gesamtausgabe des Bauhüttenbuches Ms. fr 19093 der Pariser Nationalbibliothek, 2e éd., Graz (Akademische Druck- und Verlagsanstalt) 1972; [FEW VillHon et FEW VillardHon = VillHonH1 éd. 1935; Boss2 5405].

VillHonW id.; p. p. R. Willis, Facsimile of the sketch-book of Wilars de Honecort, London (Parker) 1879; [= TL WHon.].

VillehF Geoffroi de Villehardouin, un des dirigeants de la 4e croisade, récit de la conquête de Constantinople (jusqu’en 1207), prose; av. 1209; ms. de base
Oxford Bodl. Laud Misc. 587 [Venise ca. 1330] (O), en var.
BN fr. 4972 [2em. 14es.] (A) proche de O (tous les deux comportent des leçons communes «dont beaucoup sont des fautes certaines», éd. p.xlv; scribe it. ?),
BN fr. 2137 [fin 13es.] (B),
BN fr. 12204 [pic. ca. 1300] (C),
BN fr. 12203 [pic. fin 13es.] (D),
BN fr. 24210 [pic. mil. 15es.] (E); p. p. E. Faral, Villehardouin. La conquête de Constantinople, 2 vol., Paris (Les Belles Lettres) 1961 (CHFrMA) 18-19; [= TL Villeh. F; Boss2 6048]. Avec traduction. Maintient heureusement la numérotation de Wailly. Éd. critique aux corrections pas toujours documentées (à comparer avec l’éd. Wh; p. ex. 2 faitz = Wh faiz = ms. fo1roa faiz; ib. 3 lignes plus haut et manda l. et i manda, à corr. dans les 2 éd.; 80 vinrent = Wh vindrent). – Continuation: → HVal; remaniements avec continuation:
BN fr. 15100 [14es.] (F), → ChronBaud1, et
Venezia Marc. fr. App. II (237) [16es.] (P). Le DEAF utilise la thèse inédite de Lionel Boisvert, Le vocabulaire de Villehardouin. Lexique et classement onomasiologique, Strasbourg 1974.

VillehW id.; ms. de base A, d’autres en var.; p. p. N. de Wailly, La Conquête de Constantinople par Geoffroi de Ville-Hardouin avec la continuation de Henri de Valenciennes, Paris (Firmin Didot) 1872; [= TL Villeh.]. P. 303 ss. (§ 501ss.) = → HValW. Avec traduction.

VillehWh id.; ms. de base O, ‘moins corrigé que dans l’éd. F’; p. p. J. E. White, La conqueste de Constantinople, New York (Appleton) 1968; [= TL Villeh. W, jamais cité; Boss2 6049: opinion mal fondée]. Maintient la numérotation des éd. W et F. [«Ce texte n’est pas une édition critique: il n’en est guère besoin après celle de Faral. C’est une édition destinée aux étudiants qui ne devraient pas se servir de celle de Faral à cause de la traduction juxtalinéaire en français moderne [... pour ne pas inhiber] cette imagination sans laquelle on ne saurait lire des textes d’ancien français avec facilité et plaisir.», p. 22.]

VillehD id.; p. p. J. Dufournet, Villehardouin, La conquête de Constantinople, Paris (Garnier-Flammarion) 1969; [= TL Villeh. D; Boss2 6050]. Reproduit, sans en faire mention, l’éd. Wailly. Glossaire sans renvois, sans notes. Inutilisable.

VillonL1 François Villon (1431–ca. 1463), ballades, poésies de circonstance; ca. 1455 – 1463; p. p. A. Longnon, Œuvres complètes de François Villon, Paris (Lemerre) 1892; [= TL Villon]. Plusieurs pièces sont datées.

VillonL4 id.; ms. de base
BN fr. 20041 [4eq. 15es.] (C), mais corrigé sans raison suffisante sur la base de A, F et I surtout (v. BurgerVillon); p. p. A. Longnon, François Villon, 4e éd. revue par L. Foulet, Paris (Champion) 1968 (CFMA).

VillonJargL id.; p. p. A. Lanly, Ballades en jargon. François Villon, Paris (Champion) 1971.

VillonLaisR id., Le lais ou Le premier testament, sorte de testament parodique; 1456 (daté au premier vers); p. p. J. Rychner – Albert Henry, Le lais Villon et les poèmes variés, 2 vol., Genève (Droz) 1977 (T. L. F. 239/240).

VillonTestR id., Le testament (second); 1461; J. Rychner – Albert Henry, Le Testament Villon, 2 vol., Genève (Droz) 1974 (T. L. F. 207/208).

Villon cp. → BurgerVillon.

VinIaueH Desputaison du vin et de l’iaue, vers octosyll.; ca. 1300; ms.
BN fr. 24432 [frc. av. 1349]; p. dans → HenryŒn 1,137-152; 2,158-171 [no12]. Cp. → DébVinM.

VinIaueJ id.; p. dans → JubNRec 1,293-311; [Boss 2637].

VincentBelg A. Vincent, Les noms de lieux de la Belgique, Bruxelles (Libr. gén.) 1927; [= FEW Vincent].

VincentFr A. Vincent, Toponymie de la France, Bruxelles (Libr. gén.) 1937; [= FEW Vinc].

VinsOuanH Des vins d’ouan (explicit), “des vins de l’année”, par Guiot de Vaucresson (à l’ouest de Paris), dit en vers octosyll.; frc. 4eq. 13es.; ms.
BN fr. 837 [frc. 4eq. 13es.]; p. dans → HenryŒn 1,134-137; 2,154-158 [no11].

VinsOuanM id.; p. dans → MontRayn 2,140-144.

ViolB Roman de Gerard de Nevers ou Roman de la Violette, en vers octosyll. rimés; pic. (Pas de Calais) prob. 1228 (ou encore 1227); ms. de base
BN fr. 1553 [pic. 1285 n.st.] (!) (A),
BN fr. 1374 [scribe A: frpr. ca. 1260] (B),
Peterburg RNB Fr.Q.v.XIV.3 (Fr.53) [déb. 15es.] (C),
New York Pierpont Morgan Libr. M.36 (Ashburnham Barrois 352) [2et. 15es.] (D); p. p. D. L. Buffum, Le roman de la Violette ou de Gerart de Nevers par Gerbert de Montreuil, Paris (Champion) 1928 (SATF [114]); [= TL RViolette SAT; FEW Gerbert].

ViolM id.; ms. de base
BN fr. 1553 (anc. 7595) [pic. 1285 n.st.],
BN fr. 1374 (anc. 7498.3) [scribe A: frpr. ca. 1260]; p. p. F. Michel, Roman de la Violette ou de Gérard de Nevers ... par Gibert de Montreuil, Paris (Silvestre) 1834; [= TL RViol.].

ViolPrM id., mise en prose; pic. 1460; ms. de base
Bruxelles Bibl. roy. 9631 [pic. ca. 1460] (B), en var.
BN fr. 24378 [pic. 1467 ou peu av. ] (P) miniatures peu après, et imprimés; p. p. M. Marchal, Histoire de Gérard de Nevers, Villeneuve d’Ascq (P.U. Septentrion) 2013. C. r. Roques RLiR 78,243-258.

ViolPrL id.; p. p. L. F. H. Lowe, Gérard de Nevers, prose version of the Roman de la Violette, Princeton (Elliott Monographs) 1928 (Elliott Monographs 22); [= TL GNevers RViol. Pros.; Wo 66].

ViolletArch E. E. Viollet-le-Duc, Dictionnaire raisonné de l’architecture française du XIe au XVIe siècle, 10 vol., Paris (Bance) 1854-1875. Bonnes explications mais sans datations ou preuves ou références: utilité très réduite.

ViolletMob E. E. Viollet-le-Duc, Dictionnaire raisonné du mobilier français de l’époque carlovingienne à la Renaissance, 6 vol., Paris (Morel) 1868-1875; [= FEW VMob]. T. 1 mobilier; t. 2 ustensiles, instruments de musique, chasse, jeux, etc.; t. 3-4 vêtements, bijoux, etc.; t. 5-6 armes [cf. t. 2 ‘joute’]. Intéressant mais peu utile faute de preuves.

VisElisS Vision de s. Élisabeth de Schönau (Taunus, ob. 1164) de l’Assomption Notre Dame au bout d’une crise anorexique, adaptation agn., laisses d’octosyll. monorimes, titre: De le Assumption nostre dame ke fu revelee a une nonain; agn. 13es.; ms.
Cambridge Pembroke Coll. 112 [agn. fin 13es.]; p. p. J. P. Strachey dans → DivMondePerP p. 13-26; [= TL Cambr. anglon. texts I; AND Assump; Dean 493].

VisTondAgnF La Vision de Tondale, fragment d’un récit en vers dodécasyll., reproduisant environ un tiers de la Visio Tnugdali dans la version du Speculum historiale (à l’origine par l’irlandais Marcus, Ratisbonne 1149); agn. 13es.; ms.
Dublin Trinity Coll. C.4.2 (312) [agn. 2eq. 14es.],
Dublin Trinity Coll. E.4.12 (517) [agn. ca. 1400] (texte également fragmentaire?); p. p. V.-H. Friedel – K. Meyer, La Vision de Tondale (Tnudgal). Textes français, anglo-normand et irlandais, Paris (Champion) 1907, texte agn. p. 63-86; [= Boss 3394; Dean 557; Vising 140; AND Vis Tond]. L’éd. propose nombre de corrections aux textes. Le texte lt. se lit dans l’éd. A. Wagner, Erlangen 1882; extraits et étude, textes lt., all. et néerl.: N. F. Palmer, Visio Tnugdali, München 1982. Le livret de M. Lecco, La Visione di Tungdal, Alessandria (Orso) 1998, ne semble contenir qu’une réimpression de VisTondlF (p. 34-76) et une réimpr. de VisTondAgnF rafistolée à l’aide des var. de Friedel.

VisTondArs id., version indépendante en prose, titre Chi s’ensieut la vision de Tondal, incip. L’an de grace mil cent et xlix, fu veue ceste vision en Hibernie a .ij. cités metropoles, dont l’une est appellee Aromante et l’autre Caselence; pic. 1342 (daté à la fin: texte ou ms. ou les deux?); ms.
Ars. 3622 [15es. (?)] 41 folios; inédit.

VisTondlF id., version indépendante en prose, incip. En l’an de l’incarnation nostre signour dieu Jhesu Crist mil.c.xlix. en laquelle annee sains Malachies transsi; fin 13es. (?); ms.
BL Add. 9771 [Nord-Est 14es.] (L); p. dans → VisTondAgnF, haut des p. 3-57.

VisTondpF id., version en prose, incip. L’an mil.c.xlix. quant Conrar estoit roys des Romains; frcomt. 2em. 13es. (?); ms.
BN fr. 763 [Est mil. 14es.] (P) (copie de ce ms.:
BN fr. 12555 [1477]); p. dans → VisTondAgnF, bas des p. 3-57.

VisTond La version intégrée dans JVignayMir, la version de David Aubert (1475) et la version d’adaptation du Speculum par Regnaud le Queux, Le Baratre infernal (1480) ont été éd. par. M. Cavagna, La Vision de Tondale, Paris (Champion) 2008. Version David Aubert: éd. Y. de Pontfarcy, Bern 2010 (c.r. MedRom 36,437-439).

ViscardiAntol A. Viscardi, Antologia dei narratori francesi del medio evo, nouv. éd. par C. Cremonesi, Milano (Cisalpino) 1960; [= TL Viscardi Antologia].

Vising J. Vising, Anglo-Norman language & literature, London (Oxford Univ. Press) 1923. Bibliographie de la litt. agn. supplantée par → Dean, sauf pour les textes jurid. et administratifs. Correspondances avec les sigles du DEAF ici, à la suite des notices, p.ex. supra sub VisTondAgnF.

VisiterMaladescH Instructions pour de jeunes médecins coment il deusent visiter li malades, traduisant De instructione medici attribué à Archimatthaeus de Salerne (texte p. 39-58); agn. mil. 13es. (?); ms.
Cambridge Trinity Coll. O.1.20 [agn. 3eq. 13es.] (ms. composite d’une même époque); p. dans → HuntMed 2,17-67, texte 21-32. Remplace P. Meyer, R 32,86-87: début. Autre trad. en appendice: VisiterMaladeslH. Cp. deux formules simil. dans BL Cotton Titus D.XXIV [agn. 2em. 12es.], CareriRubySho.

VisiterMaladeslH id., autre traduction; agn. 2em. 13es. (?); ms.
BL Sloane 3525 [frc. déb. 14es.]; p. à la suite de → VisiterMaladescH p. 59-67.

VitS Du vit et de la coille, vers octosyll., fabliau; Ouest mil. 13es.; ms.
BN fr. 837 [frc. 4eq. 13es.]; p. p. Thomas Städtler, “Du vit et de la coille”, RLiR 59 (1995) 131-135.

VivMonbrancE Vivien de Monbranc (L’amachour de Monbranc), chanson de geste insérée dans le cycle autour des Quatre Fils Aymon, pièce de transition entre → Maugis et RenMont; qqs. traits de l’Ouest (H.-Norm.), mil. 13es.; ms. unique
Montpellier Ec. de Méd. 247 [pic. 2em. 14es.]; p. p. W. van Emden, Vivien de Monbranc, Genève (Droz) 1987 (T. L. F. 344); [= TL Vivien de Monbranc v. E].

VivMonbrancC id.; p. p. F. Castets, avec → MaugismC1, dans RLaR 30 (1886) 128-163; [= Hol 740]. Aussi dans → MaugismC2.

VoeuxEpW Les Voeux de l’épervier, attribué à Simon de Marville; lorr. (Metz) 1313 (ou peu après); ms.
Metz 831 (81) [Metz ca. 1438] détruit par la guerre; p. p. G. Wolfram – F. Bonnardot, “Les Voeux de l’épervier. Kaiser Heinrichs VII. Romfahrt”, Jahrbuch der Ges. für lothr. Geschichte und Altertumskunde 6 (1894) 177-280; [= FEW VoeuxEp; Boss 7868].

VoeuxEpW2 id., éd. revue p. dans → DexW p. 18-58.

VoeuxHérG Les Voeux du hairon, courte pièce du ‘cycle des vœux’ ( → VoeuxPaon), vers alex.; pic. 1346 (ou peu après); ms. de base
Bern 323 [pic. 2em. 14es.] (S), en app.
Bruxelles Bibl. roy. 11138 [fin 14es.] (U), autres mss.
Bruxelles Bibl. roy. 10433 [ca. 1445] (R),
Bruxelles Bibl. roy. IV 601 (anc. Cheltenham Phillipps 2217) [fin 14es.] (X),
BN fr. 9222 [3et. 14es.] (P); p. p. J. L. Grigsby – N. J. Lacy, The Vows of the Heron, New York – London (Garland) 1992.

VoeuxHérB id.; ms. Bern p. p. G. Bertoni, “Vœux du hairon”, ARom 5 (1921) 426-436; [= TL Voeux du hairon; TL Voeu d. héron = éd. La Curne].

VoeuxPaonR Les Vœux du Paon, par Jacques de Longuyon, vers alex.; lorr. 1313; ms. de base
BN fr. 12565 [pic. 3et. 14es.] (W), en var.
BL Add. 16888 [mil. 14es.] (N1),
Oxford Bodl. Bodley 264 [fo1-209 pic. 1338] (P),
Oxford Bodl. Douce 308 [Metz ca. 1320] (P1),
Oxford Bodl. Douce 165 [Paris, traits pic. ca. 1345] (S1),
BL Harl. 3992 [14es.] (S2),
Bruxelles Bibl. roy. 11191 [14es.] (P2),
New York Pierpont Morgan Libr. G.24 (anc. Donaueschingen 168) [Tournai? ca. 1350] (Ms.168),
Stuttgart Württ. Landesbibl. Cod. Don. 169 (anc. Donaueschingen 169, Meersburg v. Lassberg 207) [19es.] extrait du ms. New York,
København Kgl. Bibl. Thott 414 fo [14es.] (?),
BL Add. 16956 [déb. 19es.] copie de BN fr. 12565,
New York Publ. Libr. Spencer 9 (anc. London Sabin) [Angleterre 14es.] (S4),
Oxford Bodl. Bodley 264 [fo1-209 pic. 1338] (P),
Oxford Bodl. Douce 165 [Paris, traits pic. ca. 1345] (S1),
Ars. 2776 [14es.] (S5),
BN fr. 368 [lorr. 1em. 14es.] (R),
BN fr. 790 [mil. 14es.] (Q),
BN fr. 791 [fin 14es.] (N),
BN fr. 1375 [15es.] (O),
BN fr. 1554 [14es.] (N2) cité par Gdf (titres: Le frere de Gadifer et Cassamus de Lauris; faux no 2554; fo90vo = 5298; fo133vo = 7807),
BN fr. 1590 [1em. 14es.] (S),
BN fr. 2136 [champ.mérid. déb. 14es.] (S3),
BN fr. 2165-2166 [3et. 14es.] (Q1),
BN fr. 2167 [1344] (P5),
BN fr. 12567 [It. ca. 1340] (U),
BN fr. 14972 [14es.] (N4),
BN fr. 20045 [pic. 14es.] (P6),
BN fr. 24365 [1em. 14es.] (M),
BN fr. 24386 [14es.] (N6),
BN fr. 25521 [14es.] (N5),
BN fr. 25522 [14es.] (N3),
Vat. Vatic. lat. 3209 [fo1-147 1em. 14es.] (P3),
Rouen Bibl. mun. 1057 (O.8) [14es.] (S6),
BL Add. 30864 [agn. fin 14es.] (P4),
Epinal 217 (59; 189) [lorr. (Metz) 1em. et 3eq. 15es.] fragm. fo76,
BL Arundel 230 [fo181vo 14es.] fragm., non utilisé:
Cambridge Univ. Add. 6220(7) [14es.] fragm.; p. dans R. L. G. Ritchie, The buik of Alexander, t. 2-4, Edinburgh – London (Blackwood) 1921-1929 (Scottish Text Society 12, 21, 25); [= TL Voeux du paon]. Avec texte écossais en regard. Concord. numér. de mss. au t. 3,ix-xxxviii. Pour la date v. R 24,580: après mai 1312 et avant sept. 1313. Mise en prose: → AlexPr3. DC abrège ‘Poema Alexandri pars sec.’, aussi ‘Roman d’Alexandre Ms. pars 2’. Gdf cite BN fr. 1554. Cf. → JMotePaon.

VogelIntens I. Vogel, Die affektive Intensivierung der Adjektiva mit Hilfe des Vergleichs im Altfranzösischen, Heidelberg (Winter) 1967 (Studia rom. 12).

VoieParadDieusT Voie de paradis, par un anonyme, titre Le voie d’Infer et de Paradis, incip. Dieus qui les bons gouverne et garde, 7448 vers en couplets octosyll.; ca. 1330; mss.
BN fr. 1543 [pic. 1402] (A),
Cambrai 176 (171) [mil. 15es.] (B),
BN fr. 24313 [2em. 14es.] (C); extraits par A. Thomas, “Anonyme, auteur de la Voie d’Enfer et de Paradis”, dans HLF 36 (1924) 86-100, extraits.

VoieParadOrS Voie ou Songe de Paradis, suite de → SongeEnf, par un imitateur de Raoul de Houdenc, incip. Or escoutés, vers octosyll.; déb. 13es.; ms. de base
Bruxelles Bibl. roy. 9411-26 [pic. ca. 1300], qqs. var. de
BN fr. 837 [frc. 4eq. 13es.]; p. dans → TrouvBelg2 200-248.

VoieParadOrJ id.; ms. BN fr. 837 p. dans → RutebJ1 2,227-260.

VoieParadPrD Traité moralisant en prose, La voie de Paradis ou Le chemin de Paradis, traduit d’un texte lat., sans rapport avec les autres Voies; déb. 14es.; ms. de base
BN fr. 1838 [frc. déb. 14es.] (A), var. d’abord de
BN fr. 19355 [15es.] (C), puis de
BN fr. 1608 [14es.] (D); p. p. F.N.M. Diekstra, The Middle English Weye of Paradys and the Middle French Voie de Paradis, a parallel-text edition, Leiden (Brill) 1991; cp. DLF2 1491, 5o.

VolucrK Volucraire en rimes par un certain Omont, vers octosyll.; champ. 1265; ms.
BN fr. 24428 [champ. 4eq. 13es.]; p. p. H. Kleineidam, “Li Volucraires”, ZrP 86 (1970) 1-21; [= TL Volucraires K; Boss2 5360].

Voretzsch K. Voretzsch, Einführung in das Studium der altfranzösischen Sprache, 6e éd., Halle (Niemeyer) 1932 (Sammlung kurzer Lehrbücher der Rom. Spr. und Lit. 2); [= TL Voretzsch Einf.6].

VoretzschLeseb K. Voretzsch, Altfranzösisches Lesebuch zur Erläuterung der altfranzösischen Literaturgeschichte, Halle (Niemeyer) 1921 (Samml. kurzer Lehrb. 7); [= TL Voretzsch Afz. Leseb.].

VoretzschLeseb2 K. Voretzsch, Altfranzoesisches Lesebuch zur Erläuterung der altfranzösischen Literaturgeschichte, Halle (Niemeyer) 21932 (Samml. kurzer Lehrb. 7,2); [= TL Voretzsch Afz. Leseb.2].

VoyAlexP Le voyage d’Alexandre au paradis terrestre, appartenant au cycle d’Alexandre, récit interpolé, en laisses d’alex; 1em. 13es.; ms. de base
BN fr. 792 [frc. 2em. 13es.] (K), en var.
BN fr. 789 [pic. 1280] (L),
BN fr. 24365 [1em. 14es.] (M),
BN fr. 791 [fin 14es.] (N),
BN fr. 1375 [15es.] (O),
Oxford Bodl. Bodley 264 [fo1-209 pic. 1338] (P),
BN fr. 790 [mil. 14es.] (Q),
BN fr. 368 [lorr. 1em. 14es.] (R); p. dans → PriseDefP p. 73-90; 103-106; [= TL Voyage d’Alex.; FEW Voyage].

VoyAlexM id.; ms. BN fr. 792 (avec qqs. var.) p. p. P. Meyer, R 11 (1882) 228-244.

VraiAmourB Roman de vrai amour, poème pieux en quatrains de vers alex. (LångforsInc 319), suivi dans le ms. unique de → PleurAme; datation mil. 14es. hypothétique, récrit à Fribourg déb. 15es. avec PleurAme; p. dans → PleurAmeB 44-54; [= TL Vrai Amour].

VraiChimL Dou vrai chiment d’amours, dit en 315 quatrains de longueur variable de 10 à 14 syll.; pic. 2eq. 13es.; ms. de base
BN fr. 1553 [pic. 1285 n.st.] (N), en var.
Ste-Gen. 2200 [art. 1277] (S); p. p. A. Långfors, “Dou vrai chiment d’amours. Une nouvelle source de Venus la deesse d’amor”, R 45 (1918-19) 205-219; [= TL Vrai chim. d’am.; Hol 1518; Boss 2791]. A été utilisé par l’auteur de → Venus (concordance R 45,207). L’éd. invente des formes dans son texte ‘critique’ v. les var. (complètes ?).