Dictionnaire Étymologique de l'Ancien Français
Zurück zur Suche

Bibliographie

YderA Yder, roman arthurien, vers irréguliers de huit syll. et plus; auteur norm., scribe agn., 1erq. 13es.; ms.
Cambridge Univ. Ee.IV.26 [agn. 2em. 13es.] incomplet du début; p. p. A. Adams, The romance of Yder, Cambridge (Brewer) 1983; [= TL Yder A; Boss2 4214]. Bonne éd.; corr. du texte à contrôler dans les notes.

YderG id.; p. p. H. Gelzer, Der altfranzösische Yderroman, Dresden (Ges. f. rom. Lit.) 1913 (Ges. 31); [= TL Yder2, aussi Yder; FEW Yder; Boss 2129; Hol 1225].

YderL id.; p. p. J. C. Lemaire, Le Romanz du reis Yder, Bruxelles (Éd. Modul. Eur.) 2010 [2011]. C.r. Gaggero MedRom 36,431-433: réserves.

YearbEdwiH Yearbooks contenant des causes plaidées par ou devant la couronne, série recueillie sous le règne d’Edouard Ier (1272-1307); doc. agn. à partir de 1292 (EdwI 20/21); p. p. A.J. Horwood, Year Books of the reign of king Edward the first, years XX and XXI., London (Longmans, Green et al.) 1866, etc. [Rolls Series]; [= AND YBB Ed I (cité selon t. et p.)]. (DEAF cite au moins selon année du règne et page). Cp. → Olim.

YearbEdwiiM id., règne d’Edouard II (1307-1327); agn. 1307-1321; p. p. F. W. Maitland et al., Year Books of Edward II., vol. 1, 1 & 2 Edward II., London (Quaritch) 1903 (Selden Society 17), etc.; [= AND YBB Ed II].

YearbEdwiiC id., règne 11 Edouard II (1317-1318); agn. 1317-1318; p. p. J. P. Collas – W. S. Holdsworth, Year Books of Edward II., vol. 22, London (Quaritch) 1942 (Selden Society 61). Liste des mss. cités p. x.

YearbEdwiiiH id., règne d’Edouard III (1327-1377); agn. 1337-1346; p. p. A.J. Horwood – L.O. Pike, Year Books of the reign of king Edward the third, London (Stationery Office) 1883, etc.; [= AND YBB Ed III]. L’éd. des années 11 et 12 Edw III (1883) se base surtout sur le ms.
London Inner Temple 510 (?) [agn., contemp.] (T) 129 fos, en var.
London Lincoln’s Inn 40 ([Hale?] 186[a]) [agn., contemp.] (L) foliotation par année,
Kew NA HMC Isham III 252 (?) [agn., contemp.] (I),
BL Add. 16560 [agn., contemp.] 323 fos,
BL Add. 25184 [agn., contemp.] 327 fos (base pour p. 487-fin?, v. p. xviii).

YonH Chanson de Yon ou La venjance Fromondin, chanson de geste du cycle des Loherains, version courte (6672 vers) de → AnsMetz dans laquelle Anseïs porte le nom de Yon, laisses de décasyll. rimés; pic. ca. 1260; ms. unique
BN fr. 1622 [lorr. 3eq. 13es.] (M); p. p. J.-Ch. Herbin, La Vengeance Fromondin, Paris (Paillart) 2005 (SATF). C.r. VRo 66,314-315; RCritPhR 8,30-67. La graphie des vers 1-6289 est faiblement lorr., celle de 6290-6672 fortement (autre modèle ?).

YonM id.; p. p. S. R. Mitchneck, Yon or La venjance Fromondin, a thirteenth-century chanson de geste of the Lorraine cycle, New York (Publ. of the Inst. of Fr. St.) 1935; [= TL Yon et Venj. Fromondin].

YonR id.; bonne transcription semi-diplomatique d’extraits (1068 vers en tout) p. p. A. Rudolph, Über die Vengeance Fromondin, die allein in Hs. Ma erhaltene Fortsetzung der Chanson de Girbert de Metz, Marburg (Elwert) 1885 (Ausg. & Abh. 31). [Vers transcrits: 466-652, 2437-2560, 2897-99, 2903-05, 2912-15, 3081-3199, 3484-3517, 3856-3937, 4497-4601, 4682-4786, 5432-5588, 6395-6514, 6550-57, 6570-72, 6616-22, 6664-72; v. éd. H p. 43n.]

YonnetH Yonnet de Metz, chanson de geste du cycle des Loherains, ayant pour héros Yonnet ou Yon, fils de Gilbert ( → GerbMetz), version secondaire intégrée par le ms. N (= → AnsMetznG v. 1-2824), laisses de décasyll. asson.; lorr. prob. 2et. 13es.; ms.
Ars. 3143 [lorr. 1ert. 14es.]; p. dans → PhVignYonnetH, pages paires 122-278. Les vers 34-1427 sont très proches de la mise en prose (et proches de la version primaire hypothétique), les vers 1428-2028 ‘s’éloignent peu à peu de la prose’, vers 2029-2854 font transition vers la 2e partie de AnsMetz (= vers 2855-14795 dans AnsMetznG).

YorkMemS York Memorandum Book, registre de doc. très divers et aux dates diverses transcrit essentiellement au 15es. mais complété (et transformé) dans la 1em. 16es., lat., fr. et angl.; 1375-1419 (et ajouts); ms.
York City Arch. A/Y.20 [15es.-1em. 16es.]; p. p. M. Sellers, York memorandum book, Part I. (1376-1419), Durham (Andrews) etc. 1912 (Surtees Soc. 120); Part II. (1388-1493), 1915 (Surtees Soc. 125). Un retour au ms. est rentable.

YsiAvB Ysopet (ou Isopet ou Esopet, du nom d’Ésope), traduction d’un recueil de fables ésopiennes basé sur une tradition de Phèdre appelée Romulus (sa version en vers est attribuée à Walter l’Anglais), c’est l’Ysopet I dit ‘de Paris’, qui est suivi par 18 fables d’Avien (Avianus, Avionnet) augmentée de la fable De mimo nuptiali (Ysi et YsAv se suivent dans tous les mss. et y représentent une compilation de la même main); Est ca. 1345 (entre 1339 et 1348); ms. de base
Bruxelles Bibl. roy. 11193 [traits bourg. 2em. 14es.] (B), en var.
BN fr. 1594 [2em. 14es.] (P),
BL Add. 33781 [2em. 14es.] (L),
BN fr. 1595 [4eq. 14es.] (a) cité par Gdf,
BN fr. 19123 [15es.] (b),
BN fr. 24310 [15es.] (c) (abc omettent certaines additions et ne contiennent pas les textes latins); p. p. J. Bastin, Recueil général des Isopets, 2 vol., Paris (Champion) 1929-1930 (SATF), t. 2, XXVI-XXXVIII; 199-331; fables des seuls mss. abc p. 333-348 (à distinguer); Avionnet 349-384; [= TL Rec. gén. Isopets; FEW Isopet]. Contient aussi → YsLyonB, YsiiB, YsChB, YsiiiB; t. 3: YsMachoR; t. 4: YsEudeR.

YsiAvM id.; même ms. de base B; p. p. K. McKenzie – W. A. Oldfather, Ysopet-Avionnet. The Latin and French texts, Urbana 1919 (University of Illinois Studies in Language and Literature 5, 4); [= TL Ys. Avion.2]. C.r. Orr MLR 18 (1923) 112-116: tantôt éd. critique, tantôt diplomatique, pas très sûre.

YsiAvR id.; ms. P; p. p. A. C. M. Robert, Fables inédites des XIIe, XIIIe et XIVe siècles et fables de La Fontaine, 2 vol., Paris (Cabin) 1825; [= TL I Ys. et Ys. Avion.].Sans ordre propre, les fables sont imprimées avec les textes de La Fontaine.

YsiiB Ysopet II dit ‘de Paris’, traduction du Novus Aesopus d’Alexandre Neckam (lui-même basé sur le Romulus, une collection de fables dans la tradition de Phèdre/versification lt. du Romulus); traits pic. ca. 1300; ms. de base
BN fr. 15213 [2em. 14es.] (A), en var.
BN fr. 24432 [frc. av. 1349] (B); p. dans → YsiAvB 1,31-111.

YsiiR id.; p. dans → YsiAvR; [= TL II Ys. et Robert Fabl. inéd.].

YsiiiB Ysopet III ‘de Paris’, traduction du texte de Walter l’Anglais, Romulus, prose; 15es.; ms. unique
BN fr. 983 [15es.]; p. dans → YiAvB 2,385-420.

YsiiiBrush id.; p. p. M.P. Brush, “Ysopet III of Paris”, PMLA 24 (1909) 494-546.

YsChB Ysopet de Chartres, traduction du texte d’Alexandre Neckam; frc.mérid. / orl. (Chartres?) fin 13es.; ms. unique
Chartres 620 (261) [fin 13es.] fo136-149 (détruit par la guerre); p. dans → YsiAvB 1,113-181. Gdf cite ce texte comme ‘Fable ms. Chartres’ (sa num. des fos diffère de 7).

YsChG id.; p. p. anon. [P. A. Gratet-Duplessis], Fables en vers du XIIIesiècle, Chartres (Garnier) 1834.

YsEudeR Traduction de la collection de fables réunie par Eude de Cheriton (2eq. 13es.); norm./ agn. 2em. 13es.; ms. unique
Berlin Staatsbibl. Hdschr. 338 (anc. Cheltenham Phillipps 16230) [cette partie Sud-Ouest 4eq. 13es.] f°9-23r°b; p. p. P. Ruelle, Recueil général des Isopets, t. 4, Les Fables d’Eude de Cheriton, Paris (Picard) 1999 (SATF); [= Dean 641; Boss 3534]. Texte lt. p. XXXI-LXXIX, fr. p. 1ss. Suite de l’éd. Bastin. Pour la localisation (StutzmannTylus: norm.) v. le c.r. de T. Matsumura, RLiR 68,284-285. Il semble que le vocabulaire surtout conserve les traits agn.

YsLyonB Ysopet de Lyon, traduction du Romulus de Walter (tradition légèrement déviante; texte source dans le même ms.); frcomt. / frpr. 2em. 13es.; ms. unique
Lyon Bibl. mun. Palais des Arts 57 [frcomt. fin 13es.] (L’); p. dans YsiAvB 2, XVI-XXV; 83-197.

YsLyonF id.; p. p. W. Foerster, Lyoner Yzopet, Heilbronn (Henninger) 1882 (Afr. Bibl. 5); [= TL Lyon. Ys.; FEW Ys aussi Yz].

YsMachoH Traduction de l’Esopus de Heinrich Steinhöwel (lat./all. 1476/77) par Julien Macho; lyonn. (frcomt.); premier imprimé (illustré) Lyon 1480, incomplet; également incomplets: impr. Lyon ca. 1482 et 1484; impr. complet: Lyon 1486 [1487 n.st.] (base de l’éd.); impr. postérieurs: Lyon ca. 1489, ca. 1498, 1499, 1502, Paris 1517, Lyon 1526, 1531, Anvers 1532, Paris ca. 1534, Lyon 1540, 1552, Orléans 1572, Rouen 1662; mss.:
BN Fondation Smith-Lesouëf 68 [fin 15es.] incomplet,
Jena El. f. 98 [Torgau ca. 1496] sans doute copié en extrait d’un imprimé; p. p. B. Hecker, Julien Macho. Esope, thèse Hamburg (Roman. Seminar) 1982 (Hamburger rom. Diss. 20). Donne en var. les leçons divergentes des éd. 1480, 1482 et 1484. Glossaire de deux pages sans gloses. Cp. ZrP 100,197.

YsMachoR id.; même impr. de base; p. p. P. Ruelle, t. 3 de → YsChB, Paris (SATF / Picard) 1982; [= Boss2 4785].

Ys cp. JVignayMirYs.

YsayeTrG Ysaye le Triste, roman en prose racontant l’histoire du fils de Tristan et Yseut; pic. fin 14es.; ms. de base
Darmstadt 2524 [pic. (Douaisis) 1449] (B), en var.
Erfurt Gotha A.688 [av. 1525] (A), imprimés; sorte d’éd. semi-diplom. p. p. A. Giacchetti, Ysaÿe le Triste, Rouen (Univ.) 1989 (Publ. de l’Univ. de Rouen 142). Annonce Hériché BEC 155 (1997) 435-436 [‘éd. excellente’, ‘éd. de qualité’]; c.r. bref Roques RLiR 54 (1990) 340-341; transcription très peu sûre (fo38vo, l.4 adont transcrit adonc, l.6 maies > m’avés, l.11 lomosne > l’Osmone, l.12 comptes (s exp.) > comptes, etc.): à refaire.

YvainF Chrestien de Troyes, Le roman d’Yvain ou du Chevalier au lion, roman courtois en vers octosyll.; champ.mérid. ca. 1177; ms. de base principal
Vat. Reg. lat. 1725 [frc. fin 13es.] (V), complété par
BN fr. 1433 [scribe pic. 1ert. 14es.] (P) et
BN fr. 794 [champ. ca. 1235] (H) par Guiot, en var.
BN fr. 1450 [pic. 2eq. 13es.] (F) anoure,
BN fr. 12560 [champ. mil. 13es.] (G),
BN fr. 12603 [pic. ca. 1300] (S),
Chantilly Musée Condé 472 (626) [hain. 3et. 13es.] (A),
Montpellier Ec. de Méd. 252 [frc. fin 13es.] (M) incomplet, non utilisé:
Annonay [champ. déb. 13es.] (An) fragm. de 300 vers v. R 75,1-21,
Modena Bibl. Estense atti segr. F.6 [champ. 13es.] (Mod) fragm.,
Princeton NJers. Univ. Garrett 125 [pic. ca. 1300] (Pri) incomplet; p. p. W. Foerster, Der Löwenritter (Yvain) von Christian von Troyes, Halle (Niemeyer) 1887; [= TL Ch. lyon]. Toujours meilleur choix de variantes.

YvainH id.; ms. de base H / A (Cangé 73); p. p. W. L. Holland, Li romans dou Chevalier au Lyon von Crestien von Troies, Berlin (Mayer &Müller) 31902; [= TL Ch. lyon H].

YvainHu id.; ms. de base
BN fr. 1433 [scribe pic. 1ert. 14es.] (P); p. p. D. F. Hult, Le chevalier au lion ou le roman d’Yvain, s.l. [Paris] (Libr. Gén. Fr.) 1994 (Poche, Lettr. goth.); [= TL Ch. lyon Hu]. [L’éd. Poche, Lettres goth. et l’éd. Poche, Class. mod., semblent identiques.]

YvainK id.; ms. Guiot (H) p. p. W. W. Kibler, Chrétien de Troyes. The Knight with the Lion or Yvain (Le Chevalier au Lion), New York – London (Garland) 1985. L’App. A documente les leçons rejetées et aussi qqs. solutions ou erreurs d’autres éditeurs; l’App. B donne les var. de P et de An.

YvainM id.; éd. pseudodiplomatique du ms. Guiot (
BN fr. 794 [champ. ca. 1235]) p. p. K. Meyer, La copie de Guiot, fol. 79v-105r du manuscrit f. fr. 794 de la Bibliothèque Nationale. “li chevaliers au lyeon” de Crestien de Troyes, Amsterdam – Atlanta (Rodopi) 1995 (Faux Titre 104). Avec reprod. réduite du ms.; transcription fidèle.

YvainR id.; ms. de base H (‘A’); p. p. M. Roques, Les romans de Chrétien de Troyes, IV Le Chevalier au Lion (Yvain), Paris (Champion) 1960 (CFMA 89). Concordance: P. Bonnefois – M.-L. Ollier, Yvain ou Le Chevalier au Lion. Concordance lemmatisée, Paris (Univ. Paris VII, Dép. Rech. ling.) 1988; [= TL Ch. lyon R; Boss2 3499].

YvainU id.; ms. H (‘P’) p. p. K. D. Uitti dans → ErecD p. 337-503; 1170-1234. Émende le texte de Guiot ici et là.