Dictionnaire Étymologique de l'Ancien Français
Retour à la recherche

Bibliographie

QJoyesR Les quinze joies de mariage, peinture satirique du quotidien entre mari niais et femme rusée, prose; Ouest ca. 1400; ms. de base
Rouen Bibl. mun. 1052 (Y. 20) [poit. 1464] (R), en var.
Chantilly Musée Condé 686 (1087) [après 1452] (C),
Peterburg RNB Fr.F.p.XV.4 [1485] (L),
Genève Com. lat. 169 (anc. Cheltenham Phillipps 8338) [Péronne entre oct. 1468 et juin 1470] (P); p. p. J. Rychner, Les .XV. joies de mariage, Genève (Droz) 1963 (T.L.F. 100); [= TL Quinze Joyes R; Boss2 6741].

QJoyesC id.; ms.
Genève Com. lat. 169 (anc. Cheltenham Phillipps 8338) [Péronne entre oct. 1468 et juin 1470]; p. p. J. Crow, Les Quinze joyes de mariage, Oxford (Blackwell) 1969; [= TL Quinze Joyes C; Boss2 6742].

QJoyesD id.; ms. C, p. p. A. Dressler, Die Chantilly-Handschrift der Quinze joyes de mariage, thèse Greifswald 1903.

QJoyesG id.; ms. de base R (même ms. que éd. R); p. p. M. Guéret-Laferté – C. Mira, Les quinze joies du mariage, Mont-Saint-Aignan (PURH) 2009. Mise en ligne par N. Kanaoka, Lyon (ENS/BFM) 2018.

QJoyesH id.; p. p. F. Heuckenkamp, Les quinze joyes de mariage, texte de l’édition princeps du XVe siècle, Halle (Niemeyer) 1901; [= TL Quinze Joyes; cp. FEW QJoyes]. Version peu fidèle, v. éd. R.

QJoyesK id.; ms. L, Joies III-XV et fin, p. p. E. Krause, Neue Beiträge zu den «XV joyes de mariage», thèse Greifswald 1929.

QJoyesS id.; ms. L, Prol. et Joies I-II, p. p. O. Soelter, Beiträge zur Überlieferung der Quinze Joyes de Mariage, mit besonderer Berücksichtigung der Handschrift von St. Petersburg, thèse Greifswald 1902.

QSignesK Les quinze signes du jugement dernier, vers octosyll.; fin 12es.; ms. de base
BN fr. 2094 [bourg.mérid. fin 13es.] (E), en var.
BN fr. 834 [pic. déb. 14es.] (A),
BN fr. 837 [frc. 4eq. 13es.] (B),
BN fr. 1526 [frc. 2em. 13es.] (C) intégré dans BibleSeptEtats,
BN fr. 1533 [fin 13es.] (D),
BN fr. 2168 [pic. fin 13es.] (F),
BN fr. 12483 [mil. 14es.] (G),
BN fr. 19152 [frc. fin 13es.] (H),
BN fr. 14963 [1287] raccourci (la date est à la fin de ImMonde fo45vo, autre main?),
BN fr. 20040 [fin 13es.] (I),
BN fr. 25545 [ca. 1325] (K),
Ars. 5204 [2et. 14es.?] (L),
Lyon Bibl. mun. 739 (645) [It. 1em. 14es.] (M),
Tours 927 [II: tour. 2eq. 13es.] (N),
BL Add. 15606 [bourg. déb. 14es.] (O),
London Lambeth Palace 522 [agn. déb. 14es.] (P),
Cambridge Univ. Gg.I.1 [agn. après 1307] (Q),
Cambridge Gonville and Caius Coll. 435 [agn., cette partie 1em. 13es.] (R),
Cambridge St John’s Coll. B.9 (31) [Est déb. 14es.] (S),
Oxford Corpus Christi Coll. 36 [agn. fin 13es.] (T),
Bruxelles Bibl. roy. 9229-30 [Nord 1ert. 14es.] (U),
Den Haag KB 71.A.24 (anc. Y.389) [prob. 1327] (V),
Bern 354 [bourg.sept. déb. 14es.] (X); p. p. E. von Kraemer, Les quinze signes du jugement dernier, Helsinki 1966 (Comment. human. litt. Soc. Scient. Fenn. 38, 2); [= TL Quinze signes Kr]. Cf. R. Mantou, “Le thème des Quinze signes du jugement dernier dans la tradition française”, Rbph 45 (1967) 827-842 (avec éd. de textes); S. Rubio Real et R. Trachsler, “Le profil du recueil...”, Babel 16 (2007) 101-122.

QSignesG id.; p. dans → AdamG1 53-67; 77-78 (notes de W. Foerster); [= TL Fünfz. Z.; Dean 639: mss. agn.; Heist ne contient pas d’éd.].

QSignesM id.; ms. de base BN fr. 837, les autres en var.; p. p. R. Mantou, Les quinze signes du jugement dernier, Mons (Losseau) 1966 (Mém. et Publ. d. l. Soc. des Sciences... du Hainaut 80,2,112-212); [= TL Quinze signes M]. C.r. de K et M: Shields FSt 22,136-137; de M: Höfler ZrP 84,510-512.

QSignesManF Poème sur les ‘quinze signes’ (de la venue) du jugement dernier, en alex.; agn. 13es.; ms.
Manchester Univ. John Rylands Libr. Fr. 6 [Angleterre fo9-: 2em. 13es.] fo9-12; parties lisibles p. p. R. Fawtier – E. C. Fawtier-Jones, R 49 (1923) 340-342; [= AND Signes; cp. Dean 639]. Traitement différent du même sujet dans → QSignes.

QuatBeatT De quatuordecim partibus beatitudinis, chap. 5 des Dicta Anselmi d’Alexandre de Canterbury, version fr.; agn. 2em. 14es.; ms.
Lichfield Cathedral 16 [agn. ca. 1400]; p. avec les versions latine et mangl. contenues dans le même ms. par Avril Henry – David A. Trotter, De quatuordecim partibus beatitudinis, Oxford (Soc. St. Med. Lang. Litt.) 1994 (Med. Aev. Monogr. N. S. 17); [= AND Lichfield; Dean 697].

QuatreFilles1aL Parabole des quatre filles de Dieu, Miséricorde, Vérité, Justice et Paix (Ps 34, 11 > Midrasch > Hugues de Saint Victor/Bernard de Clairvaux), par un certain Richard, octosyll., p.-ê. influencée par une version contenue dans → GrossetChast, rédaction A, 864 vers; mil. 13es.; ms.
BN fr. 378 [fin 13es.],
Torino Bibl. naz. L.V.32 [wall. ca. 1300] perdu; p. p. A. Långfors, “Notice des mss. 535 de la Bibl. mun. de Metz et 10047 des nouvelles acqu. du fonds fr. de la Bibl. nat. suivie de cinq poèmes fr. sur la parabole des Quatre filles de Dieu”, NotExtr 42 (1933) 139-288, texte 221a-248a; [= FEW QFilles (I=1, II=2, etc.); TL Långfors Not. Ms. Metz et Quatre Filles de Dieu; Boss 3565]. Les nos de vers à utiliser pour la citation sont ceux de la version B juxtaposée.

QuatreFilles1bL id., rédaction B, 872 vers; mil. 13es.; ms. de base
BN fr. 12467 [Paris? fin 13es.], en var.
Ars. 3142 [Paris? fin 13es.],
Wien 2621 [2em. 14es.]; p. dans → QuatreFilles1aL p. 221b-248b.

QuatreFilles2L id., version à la rubrique ‘Ci commence li estris des .iiij. vertus, Misericorde, Verité, Pais et Justice, selonc saint Bernart’, octosyll., ms. lacunaire; 13es.; ms.
Ars. 3460 [bourg.? fin 13es.]; p. dans → QuatreFilles1aL p. 249-259.

QuatreFilles3L id., autre version, incip. Or dirai je trois vers ou quatre, octosyll.; norm.? 1em. 13es.; ms.
BN fr. 9588 [cette partie 15es.]; p. dans → QuatreFilles1aL p. 261-264.

QuatreFilles4L id., version en quatrains dodécasyll.; lorr. (Metz) déb. 14es.; ms.
Metz 535 [Metz déb. 14es.] détruit par la guerre,
Torino Bibl. naz. L.V.41 [14es.] perdu; p. dans → QuatreFilles1aL p. 266-273.

QuatreFilles5L id., autre version en vers octosyll., incip. Pour chou que humains entendemens; pic. 1ert. 14es.; ms.
BN nfr. 10047 [pic. ca. 1340]; p. dans → QuatreFilles1aL p. 274-282.

QuatreFilles6H id.; version en couplets octosyll. irréguliers, incip. De quatre sorurs vus voil dire; agn. déb. 13es.; ms. de base
Cambridge Univ. Kk.IV.20 [cette partie agn. fin 13es.] (K), en var.
BL Arundel 292 [agn. mil. 13es.] (A) presque identique a K,
BL Harl. 1801 [cette partie agn. fin 13es.] (H),
BL Add. 45103 [agn. 4eq. 13es.] (Ad),
Cambridge Corpus Christi Coll. 50 [agn. 4eq. 13es.] (C); p. p. T. Hunt, “The Four Daughters of God”, Arch. d’Hist. doctr. et littér. du m.â. 56/48/1981 (1982) 287-316; [= Dean 685]. Le même texte a été intégré dans → GuillTobR 51-338 (l’éd. Hunt donne des var. de cet état).

QuatreFilles6M id.; sous le titre ‘De salvatione hominis dialogus’, ms. A, p. dans → PsOxfM 364-368.

QuatreFilles7 version intégrée dans → GrossetChast.

QuatrePrestresN Les quatre prestres, fabliau, en vers octosyll.; 1em. 13es.; ms. unique
Berlin Staatsbibl. Hamilton 257 [norm. ca. 1300]; p. dans → NoomenFabl 8,133-140 (no85).

QuatrePrestresM id.; p. dans → MontRayn 6,42-45.

QuatrePrestresR id.; p. dans → RohlfsFablels p. 27-29.

QuatreTempsH Traitement agn. d’un extrait de la Lettre d’Aristote à Alexandre (cf. → GautChâtAristilC) touchant les saisons et des recommandations diététiques correspondantes, incip. Quatre temps sunt de l’an, début du dernier paragraphe O, Alisandre, ceste dyete preciouse, prose; agn. déb. 14es.; ms.
Oxford Bodl. Rawl. F.241 [agn. déb. 14es.]; p. p. T. Hunt, “Old French translations of medical texts”, Forum for Modern Language Studies 35 (1999) 350-357; [= Dean 420]. Imprime aussi, p. 354, un texte sur les quatre humeurs (humurs) en rapport avec les quatre seysons de l’an, ms.
Oxford Bodl. Bodley 9 [agn. 2eq. 15es.].

QueueRenL Dit de la Queue de Renart, 184 vers heptasyll.; ca. 1320; ms.
BN fr. 12483 [mil. 14es.]; p. p. S. Lefèvre dans → RenhS p. 905-911; 1448-1457.

QueueRenJ id.; p. dans → JubNRec 2,88-95.